Médiapéro : le loto du patrimoine pour la Casamaures

Médiapéro : le loto du patrimoine pour la Casamaures

C’est avec un grand plaisir que les adhérents du Club se sont retrouvés à la Casamaures pour un dernier Médiapéro avant l’été.

Accueillis par les bénévoles de l’association et après une visite commentée par Christiane Guichard et Jérôme Francou, architecte du patrimoine, les visiteurs ont pu se rafraîchir à l’ombre du Magnolia. Agé de 150 ans, ce magnolia a reçu le label Arbre Remarquable de France en Janvier 2007.

 

 

Historique

La Casamaures, a été classée monument historique en 1986 par le Ministère de la Culture.

De style orientaliste, témoignage de l’engouement européen pour les cultures d’Orient au début du siècle, elle est construite grâce à des techniques novatrices : le ciment moulé. Prototype de préfabrication  » en pierres factices « , fabriquées en atelier, c’est un chef d’oeuvre des artisans-mouleurs grenoblois qui utilisèrent les premiers ciments prompts.

Monument emblématique en Isère, Décoré de cheminées turques en plâtre ciselé, de tapisseries peintes à la main, de décors en trompe l’oeil dans le salon et la salle à manger et de vitraux enchanteurs, elle n’a pas fini de faire rêver. Le jardin d’hiver a une façade de bois inspirée des Villas du Bosphore. Les trois façades en béton sont composées de moulures d’arabesques rehaussées de peinture bleu outremer. Cinquante-deux colonnes forment la structure porteuse de tout l’édifice.

De restauration en restauration,

En 1981, elle est rachetée et sauvée in-extremis par Christiane Guichard, une artiste grenobloise qui l’a renommée La Casa Maures/ Cas’amore et la fait vivre à travers une association  Entièrement dédiée à la restauration et à la mise en valeur de ce monument atypique, l’association de la Casamaures est composée d’une équipe de bénévoles passionnés.

De restauration délicate en chantiers imposants, à chaque fois dans le plus grand respect de sa construction d’origine, la Casamaures a survécu à deux guerres et n’a de cesse de nous faire découvrir des trésors, témoins de l’histoire de l’architecture et de l’imagination colorée de ses créateurs et propriétaires.

Après 38 ans de travaux, la Casamaures est aujourd’hui sélectionnée pour le super LOTO du patrimoine/ Stéphane Bern & la Fondation du patrimoine. Le tirage est prévu le 14 juillet et les fonds récoltés vont financer en partie, les peintures aux plafonds des salons, les vitraux du jardin d’hiver, ainsi que les terrasses, détruites par les explosions des deux dernières guerres.

Photos Jacques-Marie Francillon et Club de la presse

Texte Club de la presse

Fermer le menu
commodo Lorem leo. mattis tempus libero Aenean felis commodo